La soirée-test "Dance Again", qui s'est tenue samedi soir dans la salle de la Madeleine à Bruxelles n'avait pas reçu l'aval du Commissariat Corona. Il s'agissait pourtant du premier évènement test concernant le secteur de la nuit, à l'arrêt depuis de nombreux mois. La soirée était organisée par la Ville de Bruxelles, les ASBL Brussels Expo et Brussels Major Events, le CHU Saint Pierre, l'Université Libre de Bruxelles (ULB) ainsi que la fédération Brussels By Night.

Contactée par La Libre, le cabinet de l'échevine de la Culture de la ville de Bruxelles, Delphine Houba, veut relativiser : " Certes il aurait fallu demander une autorisation pour cet événement. Nous sommes en contact étroit avec le commissariat corona. Le cabinet Facon est informé que le rapport intermédiaire lui sera transmis dans le courant de la journée. Il est par ailleurs convié à la réunion de débriefing avec l’ensemble des partenaires de l’événement test Dance Again. Cette réunion aura lieu cette semaine. Nous rappelons que cette soirée a été organisée dans le cadre de protocoles stricts et que seules les personnes testées négatives ont pu y participer. ".

Le commissariat Corona n'a, de son côté, pas donné suite à nos appels.