Bruxelles 12 cas d'agression ont été recensés en 2018 contre 17 en 2017.

Ce mardi lors de la commission environnement au parlement, le député bruxellois Gaëtan Van Goidsenhoven (MR) s'est adressé à la secrétaire d'État en charge de la Propreté publique Fadila Laanan (PS), à propos des agressions dans les recyparks bruxellois.

"Plusieurs agents travaillant dans les différentes déchetteries bruxelloises ont encore été victimes dernièrement de violences, verbales ou physiques. Ils parlent d’un pic de violence qui aurait été atteint", déplore-t-il. "Ces attaques ont évidemment des conséquences importantes sur le bien-être de ces agents, dont les conditions de travail sont déjà particulièrement difficiles et ont donné lieu, encore récemment, à plusieurs jours de grève."

En 2017, Bruxelles Propreté (ABP) enregistrait 17 cas d'agression, contre 12 en 2018. Un chiffre non-négligeable mais qui tend cependant à diminuer. "Il est à noter que le phénomène d’agressivité apparaît principalement dans les Recyparks Nord et Sud. Ce phénomène a globalement diminué en 2018 et a drastiquement baissé depuis le début de l’année 2019", précise Fadila Laanan. "Les camionnettes et les remorques n’ont plus accès à ces deux Recyparks depuis le 15 décembre 2018. Ceux-ci sont dirigés uniquement vers le Recypark Humanité dont le site dispose d’une infrastructure adaptée pour les accueillir."

D'après l'ABP, les motifs de ces agressions concernent principalement l'apport de déchets non-autorisés, la présentation de déchets non triés préalablement, le non-respect des volumes autorisés et la volonté de na pas payer les fractions payantes.

"Un gardien est affecté à chaque Recypark régional pendant les heures d’ouverture. L’Agence analyse également le besoin de renfort d’un garde de sécurité dans le Recypark Humanité", rassure encore la secrétaire d'État. Et suite à la question de Gaëtan Van Goidsenhoven à propos de la présence de caméras, Fadila Laanan rappelle que "seuls les Recyparks Nord et Sud sont équipés de caméras de surveillance. Ces sites ne sont pas nouveaux et les installations sont en cours de rénovation. Au Recypark Nord, des travaux de stabilisation de la berge de la Senne ont entrainé une perte de connexion avec les caméras suite à l’arrachage accidentel des fibres optiques. La situation est en cours de régularisation."

Enfin, le personnel a suivi la formation relative à la gestion de l’agressivité. 'Des projets de nouveaux recyparks sont en cours de réalisation pour diminuer la pression sur les déchetteries existantes, comme celles qui seront installées à Anderlecht et à Buda", conclut Fadila Laanan.