Les faits se sont produits chaussée d’Ixelles ce lundi après-midi. Une enquête a été ouverte pour homicide involontaire.

Hier, vers 14h15, le plafond d’un immeuble en chantier qui abritait l’ancien Quick de la chaussée d’Ixelles, près de la porte de Namur, s’est effondré, emprisonnant un ouvrier sous les décombres. Selon le cabinet de la bourgmestre Dominique Dufourny (MR), l’arrière du bâtiment s’est effondré.

Très vite, les pompiers de Bruxelles, la police ainsi que plusieurs ambulances ont été envoyés sur place. Trois étages se sont écroulés les uns sur les autres alors que des travaux de démolition étaient en cours, menés par l’entreprise De Meuter. La police a établi un périmètre de sécurité, allant jusqu’à la chaussée de Wavre. La chaussée d’Ixelles a été fermée à la circulation durant une bonne partie de l’après-midi. Par mesure de sécurité, le cinéma Vendôme, voisin, a été évacué.

Dans un premier temps, les nouvelles étaient encourageantes. Les services de secours ont tenté d’entrer en contact avec l’ouvrier. En vain. "Le contact vocal avec l’ouvrier coincé sous les décombres n’a finalement pas pu être établi malgré les premières informations encourageantes qui m’ont été transmises", a fait savoir Pierre Meys, porte-parole des pompiers bruxellois.

Malheureusement, après trois heures de fouilles, les nouvelles ne sont pas bonnes. Les services de secours retrouvent le corps sans vie de la victime, peu après 17h. Le cabinet de la bourgmestre indique que l’homme était âgé d’une trentaine d’années, sans donner plus de précisions sur son identité. Une enquête a été ouverte, entre autres pour homicide involontaire, a indiqué le porte-parole de l’auditorat du travail de Bruxelles, Fabrizio Antioco, qui a demandé que des scellés soient posés sur le chantier, le temps que des expertises soient menées.