L’ancien bourgmestre socialiste de Saint-Josse, Jean Demannez, s’est éteint ce mercredi soir. D’abord échevin en 1977 jusqu’en 1999 et le décès de son prédécesseur Guy Cudell. Il deviendra alors bourgmestre de la commune, fonction qu’il occupera jusqu’en 2012. Ahmed Laaouej, président de la fédération bruxelloise du PS, lui rend hommage au nom de sa famille politique. “Il laissera le souvenir d’un homme dévoué à sa commune, ouvert, affable, et s’inscrivant dans la continuité de son prédécesseur Guy Cudell.” Emir Kir, son successeur, salue sa mémoire, “il restera pour Saint-Josse un grand bâtisseur et un homme de culture”. En effet, Jean Demannez était un amoureux de jazz, créateur du festival Saint-Jazz-ten-Noode, et batteur icônique du groupe “Sans Set Quater”. Rudi Vervoort y fait d’ailleurs allusion dans un hommage qu’il lui rend sur Facebook. “Jusqu’à son dernier souffle derrière sa batterie. Ta prestation du 23 octobre restera gravée dans ma mémoire.”

C’est notamment grâce à lui que la Jazz Station, un club de jazz situé dans l’ancienne gare de la chaussée de Louvain a vu le jour. Son camarade et ami Alain Hutchinson (PS), lui rend également hommage. “Son amitié et sa fidélité, son enthousiasme malgré les difficiles circonstances de la vie doivent être un modèle pour tous ceux d’entre nous qui passent beaucoup trop de temps à “râler”, à médire, à mentir et à défaire l’enthousiasme de nos jeunes générations !”

Sylvain Anciaux