La dernière audience de la chambre du conseil dans le dossier des attentats à Bruxelles, mercredi, a été relativement courte. Les juges ont désormais clos les débats et ont annoncé le prononcé de leur ordonnance, à huis clos, le 5 janvier prochain à 14h00, au palais de justice de Bruxelles, place Poelaert. L'étape suivante se passera devant la chambre des mises en accusation, qui décidera in fine du renvoi aux assises de certains des inculpés. L'audience n'aura duré qu'une heure, mercredi, pour entendre les trois derniers avocats de la défense. La chambre du conseil a pris ensuite l'affaire en délibéré et rendra son ordonnance dans un peu moins d'un mois.

Mardi, le procureur fédéral a dressé oralement son réquisitoire, dont la teneur était déjà connue. Il souhaite que huit des treize inculpés soient renvoyés aux assises pour assassinats et tentatives d'assassinat dans un contexte terroriste, ainsi que pour appartenance à un groupe terroriste. Il s'agit de Salah Abdeslam, d'Oussama Atar (qui serait mort en Syrie en novembre 2017), de Mohamed Abrini, de Sofien Ayari, d'Osama Krayem, d'Ali El Haddad Asufi, de Bilal El Makhoukhi et d'Hervé Bayingana Muhirwa.

Il a ensuite requis un renvoi en correctionnelle des frères Smail et Ibrahim Farisi, pour y répondre uniquement de participation aux activités d'un groupe terroriste.

Enfin, il a requis le non-lieu pour Brahim Tabich, Youssef El Ajmi ainsi que F.C., qui a déjà été complètement mis hors de cause depuis plusieurs années.

Lundi, plusieurs victimes ont pris la parole pour exprimer leurs attentes de justice.