Cette chaussée importante empruntée par la Stib dessert également l’hôpital Sainte-Anne-Saint-Rémi. Le boulevard Jules Graindor connaît, depuis un certain temps, une situation dégradée quant à l’état de son revêtement asphaltique.

Cependant, depuis la dernière période d’intempéries, la situation s’est considérablement dégradée au point de rendre l’usage de cette voirie particulièrement inconfortable.

"Les quelques réparations de fortune ont fait les frais de cette période hivernale. Or, cette chaussée importante empruntée par les transports en commun et les camions subit de nombreuses contraintes. N’oublions pas non plus qu’elle dessert également l’hôpital Sainte-Anne-Saint-Rémi. Il semble par ailleurs que la Stib a été contrainte de dévier ses bus (ligne 89) à cause de l’état de la chaussée", relève le député bruxellois Gaëtan Van Goidsenhoven (MR), également chef de groupe de l’opposition libérale au conseil communal.

Les riverains se plaignent également de dégâts sur leurs véhicules à cause de la projection régulière de morceau de bitume sur leurs véhicules. "Ces derniers jours, j’ai pu constater quelques réparations récentes, mais ces dernières, qui tiennent du rafistolage, ne résisteront pas plus longtemps que celles effectuées précédemment. En cas de nouvelles intempéries, gageons que nous connaîtrons de nouvelles difficultés. En conséquence, il apparaît comme urgent de procéder à des travaux structurels, pareils à ceux entrepris l’année dernière en faveur du boulevard Maurice Herbette", ajoute le député.

Nous avons tenté de joindre la commune pour recueillir une réaction, en vain.