L'Union Syndicale Etudiante et le Cercle Féministe de l'ULB souhaitent empêcher la tenue d'un débat sur la liberté d'expression qui a lieu ce jeudi soir à l'ULB.

Ce mercredi, l'Union Syndicale Etudiante et le Cercle Féministre publiait conjointement sur Facebook un communiqué annonçant leur volonter d'empêcher la tenue d'un débat à l'ULB ce jeudi soir. La raison? La venue des deux membres du journal satirique Charlie Hebdo, le rédacteur en chef Gérard Biard et la DRH, Marika Bret.

Dans leur publication, les étudiants s'en prennent notamment à l'édito écrit par Riss et publié récemment par le journal. Ce dernier s'attaquait par ailleurs "aux associations tyranniques, aux minorités nombrilistes, aux blogueurs et blogueuses qui nous tapent sur les doigts comme des petits maîtres d'école". 

De son côté, l'ULB ne compte pas changer le programme. "Une rencontre n'a pas été sollicitée par les étudiants en question. Le débat est organisé avec le Centre d'Action Laïque. Il n'y a pas de raison de l'annuler", explique Nicolas Dassonville, porte-parole de l'université.