Les parents d'élèves francophones ainsi que tous les parents peu à l'aise avec le néerlandais dont les enfants sont scolarisés dans l'enseignement néerlandophone bruxellois pourront bientôt bénéficier d'un service d'interprétation. Le ministre bruxellois en charge de l'Enseignement néerlandophone dans la région capitale a débloqué un budget de 11 000 euros à cet effet. 

Les écoles néerlandophones feront appel à l'ASBL Brussel Onthaal "pour faciliter les conversations avec les parents", explique l'élu Open-VLD. "En renforçant la communication avec les parents, l'orientation des élèves s'améliore, tant à la maison qu'à l'école." Concrètement, les écoles recevront alors un tarif préférentiel de 5 euros par heure de la part de Brussel Onthaal.