Ce sont des feux d'artifice qui ont été jetés rue des Tanneurs contre le véhicule de police le vendredi et un cocktail de produits chimiques potentiellement explosifs et inusités le samedi, selon Sudinfo. Ilse Van de keere n'a pas fait de commentaires sur le type de projectiles utilisés.

Des troubles avaient quelque peu agité le quartier des Marolles entre fin août et début septembre. Plusieurs véhicules avaient notamment été incendiés et des projectiles avaient été lancés sur les pompiers mobilisés pour éteindre les feux.