Les forces de l'ordre ont utilisé une arroseuse, puis dans un second temps du gaz lacrymogène.

Un deuxième homme a été arrêté judiciairement pour vol avec effraction dans un magasin de la rue Neuve.

Aucun blessé ne s'est signalé à la police et aucun policier ne s'est manifesté pour faire valoir des blessures causées par des fauteurs de troubles.


La police est intervenue après que des personnes ont allumé des fumigènes et des feux d'artifice et jeté des projectiles, parmi lesquels des pierres, des verres et bouteilles ainsi que des trottinettes. L'objectif initial était de "disperser un groupe qui a attaqué une personne arborant un drapeau italien, puis s'est retourné contre la police, jetant des objets vers les agents et sur les vitrines", a précisé le porte-parole de la police de Bruxelles-Ixelles, Olivier Slosse. La victime n'a pas demandé une prise en charge médicale via la police, mais a pu se rendre elle-même aux urgences pour des soins.

La porte du magasin Nike situé dans la rue Neuve a été fracturée vers 23h10. Plusieurs personnes sont entrées dans le commerce pour dérober des articles. La police a interpellé un jeune homme lors du pillage.


La foule a été repoussée en direction de la place De Brouckère. La police s'est ensuite déployée en nombre vers minuit autour de la place Rogier, où les dernières personnes ont été dispersées. À minuit, il n'y avait plus de monde en rue dans le centre-ville. La police a maintenu une présence sur place pour s'assurer que des petits groupes ne se reformaient pas en vue de commettre des dégradations.

À Ixelles, notamment près de la place Flagey, de nombreuses personnes se trouvaient en rue durant toute la soirée mais cela n'a pas nécessité d'intervention de la police.