Sur la place du Conseil, au parc Astrid ou aux Abattoirs : si vous vous promenez à Anderlecht les week-ends cet été, vous croiserez probablement Thérèse, 83 ans et Joséphine, 85 ans. Leur particularité ? Il s'agit de marionnettes engagées par la commune pour sensibiliser la population au nourrissage des animaux dans l'espace public. Leur objectif : vous convaincre avec humour d'arrêter de nourrir les pigeons, canards et autres animaux sauvages.

L'initiative, qui complète une campagne d'affichage dans les rues anderlechtoises, vise à toucher les citoyens avec un maximum de proximité et de manière ludique. "Utiliser les arts nous semblait vraiment adéquat car c’est une façon ludique de toucher un public qui ne pense pas mal faire en donnant à manger aux animaux. C’est aussi une façon concrète pour nous de valoriser la culture en cette période particulièrement difficile", explique l'échevine en charge du Bien-être animal et de l'Hygiène Nadia Kammachi (Ecolo).

Si vous croisez Thérèse et Joséphine, n'hésitez donc pas à les saluer !