Ce devait être un poisson d'avril mais cela a fini en émeute. Le faux festival La Boum a nécessité un important déploiement policier pour ramener le calme dans le Bois de la Cambre jeudi dernier. Les ressources mobilisées par les forces de l'ordre n'ont cependant pas fait l'unanimité. Certains participants ont ainsi parlé de violences policières, tandis que des images montrant un cheval renverser une femme ont indigné la toile. 

Suite à ces événements, l'organe de contrôle des forces de l'ordre a reçu deux plaintes de personnes présentes à La Boum, indique Bruzz. Le Comité P n'a pas communiqué sur le contenu des plaintes.