Deux policiers, poursuivis pour avoir pris la caméra de deux journalistes et effacé les images qu'ils avaient tournées en 2015, ont été reconnus coupables de vol d'usage jeudi devant le tribunal correctionnel de Bruxelles. Les faits avaient eu lieu le 15 octobre 2015 en marge d'une manifestation contre les traités commerciaux de libre échange TTIP et Ceta dans le quartier européen à Bruxelles. La police avait alors arrêté une soixantaine de manifestants, parmi lesquels se trouvaient également deux journalistes de Zin TV.

Quelques heures plus tard, ils ont été libérés à la porte de Hal et ont immédiatement commencé à filmer la libération des autres personnes arrêtées. Un inspecteur de police leur a parlé et, après une discussion, leur a retiré leur caméra. Il l'a ensuite remise à son supérieur.

Selon le tribunal, il était évident que les deux journalistes n'avaient pas consenti à ce que leur caméra soit confisquée, et l'inspecteur ainsi que l'inspecteur en chef le savaient, car les journalistes avaient clairement exprimé leur mécontentement.

L'inspecteur et l'inspecteur en chef ont donc été reconnus coupables de vol d'usage. L'inspecteur en chef a par contre été acquitté alors qu'il était également poursuivi pour avoir prétendument supprimé des images.

Enfin, le tribunal a également considéré que le délai raisonnable avait été dépassé et a tenu compte de l'absence d'antécédents judiciaires des deux policiers, et leur a accordé le bénéfice de la suspension du prononcé de la condamnation.