Le procès de Nicolae Dragu et de Vasile Zaharia débute mardi après-midi, devant la cour d'assises de Bruxelles, avec le tirage au sort des jurés. Les deux hommes, deux sans-abri âgés respectivement de 44 et 53 ans, sont accusés d'avoir tué Traian Zoltan, âgé de 50 ans, qui était également sans domicile fixe. La victime avait été découverte sans vie dans une cabane de fortune installée le long du boulevard de l'Empereur à Bruxelles, le 17 septembre 2018. Les accusés sont en aveu d'avoir porté des coups à Traian Zoltan avec une barre en métal. Les services de secours sont intervenus le 17 septembre 2018 vers 12h30 boulevard de l'Empereur à Bruxelles suite à l'appel d'un dénommé I.T. et de Vasile Zaharia. Les deux hommes indiquaient qu'un de leurs amis se trouvait dans la cabane en bois installée sur la pelouse communale, face au numéro 44 du boulevard, se disant inquiets pour lui.

Ils ont affirmé aux ambulanciers qu'il y avait eu une bagarre dans la cabane deux jours plus tôt et que leur ami avait été blessé. Les ambulanciers ont alors averti la police. Une patrouille est arrivée sur place, a brisé le cadenas qui fermait la porte du baraquement et a fait la macabre découverte.

La victime, rapidement identifiée sur base de son passeport comme étant Traian Zoltan, âgé de 50 ans, était décédée dans les vingt-quatre dernières heures selon le médecin légiste. Ce dernier a relevé des blessures sur tout le côté gauche du corps, caractéristiques de coups par objet contondant. Il a également constaté des plaies au niveau des lèvres qui évoquaient des manoeuvres d'étouffement. Selon l'expert, le décès résulte de ces blessures associées à une intoxication alcoolique sévère et à une fragilité cardiaque.

D'après l'enquête, la cabane était occupée par un dénommé Nicolae Dragu et sa compagne. La victime, un sans-abri, dormait régulièrement sur un banc à proximité.

Lors de sa première audition, Vasile Zaharia, qui est à l'origine de l'appel passé aux services de secours, a déclaré qu'il avait passé la nuit du 15 au 16 septembre 2018 dans cet abri de fortune, en compagnie de Nicolae Dragu et de Traian Zoltan.

Il a déclaré qu'ils avaient consommé de la bière et de la vodka puis qu'il s'était endormi et qu'au cours de la nuit, il a entendu ses deux comparses se disputer pour une question d'argent. Il a affirmé avoir entendu un coup mais n'avoir rien vu à cause de l'obscurité. Le lendemain matin, il s'est rendu compte que Traian était mort. Il a dit ne pas avoir osé appeler la police tout de suite par peur de représailles de la part de Nicolae.

Ce dernier, quant à lui, a été arrêté en France une quinzaine de jours après les faits, alors qu'il s'apprêtait à se rendre en Grande-Bretagne. Il a confirmé s'être disputé avec Traian la nuit du 15 au 16 septembre, l'avoir giflé puis l'avoir frappé avec une barre en métal, type tuyau en plomb, à plusieurs reprises dans les bras et les jambes.

Il a déclaré que Vasile avait ensuite également donné plusieurs coups à la victime avec cet objet.

Réinterrogé, Vasile Zaharia a admis avoir donné un seul coup à la victime avec cette arme, au niveau de la plante des pieds.

Nicolae Dragu a affirmé que, le lendemain matin, Vasile et lui avaient constaté que Traian était décédé. Ils avaient alors quitté la cabane en fermant la porte avec le cadenas, laissant le cadavre à l'intérieur.

Vasile Zaharia et Nicolae Dragu ont tous deux déclaré qu'ils s'en étaient pris à la victime parce qu'ils la suspectaient d'avoir commandité des vols d'objets et d'argent qui leur appartenaient, plusieurs mois auparavant. Ils ont expliqué qu'ils ne voulaient néanmoins pas la tuer.