Le bourgmestre d'Auderghem Didier Gosuin a ordonné vendredi la fermeture immédiate, et pour un mois, du Centre culturel d'Auderghem, où a lieu depuis lundi et, initialement, jusqu'à dimanche, la pièce de théâtre "Madame Pylinksa et le secret de Chopin" d'Eric-Emmanuel Schmit.

"Les mesures adoptées par le comité de concertation n'ont pour le moment pas davantage de force légale qu'un communiqué de presse. De plus elles ne me paraissent pas toutes cohérentes face à l'ampleur de la pandémie", a commenté le bourgmestre Défi, justifiant l'ordonnance d'application immédiate qu'il a signée dans ce sens.

Selon lui, la limitation sine die d'accès aux salles à 200 personnes risque d'engendrer un trouble à l'ordre public car elle met les responsables des salles et des pouvoirs locaux dans l'impossibilité d'organiser cette limitation. Les réservations enregistrées vont pour certaines représentations au Centre culturel jusqu'au double de la limite décrétée, voire plus.

La commune d'Auderghem n'échappe pas à la poussée de la pandémie en Région bruxelloise. Selon l'ordonnance prise par le bourgmestre, les dernières données épidémiologiques révèlent des taux de positivité et d'incidence plus élevés respectivement de 25 et 31% que la moyenne nationale.