Bruxelles se présentera sous un beau soleil de septembre dans le cadre de la journée sans voiture programmée le même week-end que les Journées du Patrimoine. Au programme : des activités festives et culturelles, des visites de bâtiment et des promenades guidées. Dont beaucoup sur réservations, Covid oblige.

Mais parfois, on a juste envie de flâner sans avoir rien prévu. Voici quelques points de repère et bons plans qui pourront jalonner votre parcours découverte de la capitale à vitesse réduite.

Une pita faim ?

C’est toujours comme ça, à peine parti et vous voilà déjà affamé. Alors dirigez-vous vers la Pitasserie de Nikolas Koulepis (qui a une pâtisserie dans la même rue, d’où le jeu de mots) pour déguster ses pitas à lui, plus inspirées des spanakopita que des gyros. Voici donc des tartes salées à base de pâte phyllo et d’huile d’olive avec de la farce aux légumes, fromages ou viande et épices. Nouvelle-née : emmental-poulet ! Et sauce yaourt. Rue du Page 62 - 1050 Ixelles. À partir de 9h.

Galerie Flore et la poésie de Richard Höglund

Deux en un pour cette destination. Cette nouvelle galerie a rouvert ses portes dans une maison de maître classée de la rue de la Vallée à Ixelles. Réhabilitée, elle offre une entrée ludique et majestueuse, aux murs et plafond habillés de boiseries japonisantes et au sol animé d’une mosaïque florale Art Nouveau. Déjà tout un programme ! C’est l’artiste américain Richard Höglund qui va inaugurer ce nouvel espace. Son œuvre est lumineuse, l’artiste utiliser les pigments naturels et reprendre les techniques anciennes, pointe d’argent, lin préparé à la poudre d’os, la poudre d’or, le plomb, l’étain, la poussière de marbre… Ambiance Renaissance et inspiration actuelle. De 12 à 19h. Rue de la Vallée 47 - 1050 Ixelles.

Un vélo du futur

Il s’appelle Angell et son design ciselé est signé du célèbre Ora Ito. 13.9kg pour ce vélo électrique le plus connecté de sa catégorie. On peut l’essayer ce dimanche de 10 à 18h au Mont des Arts, rue Ravenstein, 2 - 1000 Bruxelles.

Une petite glace et ça repart

On est encore officiellement en été, donc on peut… manger les glaces artisanales d’été de Dandoy dans un pot équivalant à deux boules (4.50€). Elles sont terribles. La question : speculoos, vanille, chocolat Gerbaud, amande, pistache ou sorbet fraise ?

Wiels le terrible

Le centre d’art contemporain de Forest se déconstruit avec "Risquons-tout", une expo mais aussi une série de performances et un open school en mouvement. 38 artistes de tous bords pour montrer qu’on peut défier l’homogénéisation de la pensée. Mais pour être mieux surpris, mieux vaut prendre ses billets avant. wiels.org

Un peu de zwanze

On la trouve aussi au Laboureur au bout de la rue de Flandre, (au 108). Boissons pas chères, croquettes de crevettes, habitués du quartier, on est bien, tout en ne regardant pas les voitures passer.