La 12e édition du Festival Alimenterre démarre mercredi avec dix films documentaires à l'affiche. Les dix films de la programmation ont été sélectionnés pour leur force de proposition politique et esthétique, promettent les organisateurs. Seront mis à l'honneur dans cette édition: des agriculteur/rices du Sénégal, de France, du Malawi, d'Italie, du Brésil et de Grèce "qui portent tous des combats, qui résistent à l'agrobusiness, qui reconquièrent leur souveraineté alimentaire et leur dignité".

Ils questionneront le rapport que l'humain entretient avec l'animal, les arbres, le territoire et le vivant.

Les projections seront systématiquement suivies d'un débat ou d'un échange avec des acteur/rices de terrain locaux et des pays du Sud, des spécialistes des questions agricoles et alimentaires et, bien sûr, les réalisateur/rices.

Comme nouveauté cette année, il y aura un concours de court-métrages intitulé "Champ libre" dans le cadre duquel les francophones de 18 à 30 ans, amateurs ou professionnels, peuvent proposer leur film sur le thème "terre nourricière, terre d'expressions".

Le festival Alimenterre se déroule du 7 au 11 octobre à Bruxelles et du 13 au 29 octobre en Wallonie.