Cette initiative ne devrait toutefois pas voir le jour avant 30, voire 35 ans

BRUXELLES À terme, soit d'ici une trentaine d'années si pas plus, le tramway roulant tranquille sur les boulevards de la grande ceinture sera remplacé par du métro souterrain.

Telle est en tous les cas la suggestion du bureau Stratec, relayée avec enthousiaste par le ministre bruxellois de la Mobilité Pascal Smet, qui vante ici une vision polycentrique de la mobilité bruxelloise en sus de l'actuel développement en fonction de l'axe Nord-Sud.

"L'offre de tramways et de métros doit être repensée par rapport aux développements actuels" , explique celui qui pointe également en tête de liste S.PA pour Bruxelles.

Le remplacement du tramway par un métro souterrain sous la grande ceinture figure déjà - en petit - dans le plan Iris 2 (plan bruxellois des déplacements). Ce projet prend une dimension largement plus étoffée dans l'étude, qui ouvre deux options à hauteur du site Josaphat (un vaste terrain vague à urbaniser).

Soit le métro bifurque vers la gare du Nord en passant sous la rue Rogier. Soit il poursuit sa route sous le boulevard Lambermont pour atterrir au marché matinal, le long du canal.

Moulées dans une étude on ne peut plus sérieuse, ces belles idées ne devraient pas voir le jour avant trente, voire 35 ans, confiait Pascal Smet hier. L'élu SP.A aura alors plus de 70 printemps...



© La Dernière Heure 2009