Le collectif est encore à la recherche de personnes qui n'ont pas de diplôme secondaire.

Aujourd'hui, le mouvement citoyen Agora qui a obtenu un siège au parlement bruxellois lors des dernières élections a réussi à rassembler 300 personnes pour former son assemblée populaire, déclare Bruzz. Un objectif que le mouvement s'était fixé en se fournissant quelque 6 000 adresses en octobre dernier. Ils annoncent par ailleurs que l'assemblée pourra donc être lancée d'ici deux semaines.

En ce qui concerne l'âge et le sexe, les volontaires sont représentatifs de la population bruxelloise, mais Agora est encore à la recherche de personnes qui n'ont pas leur diplôme secondaire. Ils représente 37% de la population.

Enfin, une dernière sélection aura lieu, car l’assemblée doit être composée de 89 personnes. Le tri se fera une fois de plus dans le souci de respecter au maximum la sociologie de la population bruxelloise.

Pour rappel, en mai dernier, la liste Agora.Brussels obtient un siège au parlement bruxellois avec 5,18% des voix. Le but de ce mouvement? Créer une assemblée populaire non-officielle composée de 89 Bruxellois, dont Pepijn Kennis, qui est l'unique élu, sera le porte-parole au parlement. Le rôle de cette assemblée sera simple: discuter des intérêts généraux, de projets bruxellois et des décisions parlementaires, pour que les conclusions soient ensuite relayées au parlement par Pepijn Kennis, élu de la liste Agora.brussels.

À terme, Agora ambitionne une reconnaissance officielle de ce dispositif de concertation populaire, afin qu’il soit considéré comme complémentaire au Parlement bruxellois.