Bruxelles

Pour Pascal Smet, la balle est désormais dans le camp d'Ecolo-Groen, dont certaines propositions convergent avec la politique menée par les socialistes.

L'actuel ministre bruxellois de la mobilité Pascal Smet (SP.A) tombe de haut. Le parti qui est actuellement à 14,27% a perdu cinq points de pourcentage par rapport à 2014. "Nous attendions beaucoup plus", a déclaré la ministre à Bruzz. "Nous ne comprenons pas vraiment le résultat. Il n'est pas encore définitif et les choses peuvent toujours changer mais la tendance est claire, tant du côté néerlandophone que francophone."

D'après Pascal Smet, la balle est actuellement dans le camp des verts. "Beaucoup de leurs propositions convergent avec les nôtres et avec la politique que nous poursuivons ces dernières années. Cela leur appartient désormais et si nous pouvons jouer un rôle, nous voulons continuer cette politique", explique-t-il avant de déclarer que plusieurs contacts ont été établis mais qu'ils ne voulaient pas donner plus de détails.

Hannelore Goeman, qui a établi la liste flamande à Bruxelles pour les sociaux-démocrates, a également partagé sa déception avec Bruzz. "Je crois toujours très fermement en notre projet. Les réactions dans la rue ont été positives, mais nous devons faire l'analyse de ce qu'il s'est passé maintenant." Goeman fait remarquer que tous les résultats n'ont pas encore été reçus, mais il qu'elle obtiendra probablement un siège au parlement flamand.