Bruxelles

Deux ex-membres des Femen ont mené une action dans la crèche de Noël de la Grand-Place de Bruxelles.

Vers 14h, deux membres des Femen ont pénétré dans la crèche de la Grand-Place où elles ont placardé une pancarte sur laquelle il était écrit "Nique les pauvres". Elles ont ensuite fait semblant de frapper avec des bâtons les personnages de Joseph et Marie. Les statuettes, dont celle du petit Jésus, ont ensuite été déplacées en dehors de la crèche de Noël.

Les deux femmes ont été interpellées par les forces de l'ordre et ont été placées en garde à vue avant d'être relâchées en fin d'après-midi.

Tout est déjà rentré dans l'ordre du côté de la crèche de Noël, nous dit-on à la Ville de Bruxelles.

Par cette action qualifiée de satirique, les deux femmes issues du « Collectif Anonyme » souhaitaient, semble-t-il, dénoncer la politique d'austérité du gouvernement fédéral ainsi que les expulsions de familles pauvres.

« Nous, citoyens belges avons aujourd'hui procédé à l'expulsion d'une famille de gens pauvres (et même probablement des réfugiés illégaux) qui était venus insolemment squatter notre chère Grand-Place. Nous avions revêtu l'habit traditionnel des expulsions, en hommage à notre police qui comme on le sait, est capitale pour le capital », ont indiqué les deux protagonistes.

Avant de poursuivre, toujours sur le ton de l'ironie: « Par ce geste, nous entendons apporter notre soutien au gouvernement Michel et aux nouvelles mesures prises par celui-ci pour que les vrais responsables de la crise soient enfin poursuivis. En effet, nous approuvons totalement l'acharnement, il faut bien le dire très thérapeutique, du gouvernement actuel sur les chômeurs, car bien qu'il n'y ait qu'un emploi pour 60 chômeurs en ce moment en Belgique, nous savons tous qu'ils le font exprès car quand on veut, on peut! »