L'opérateur bruxellois de la formation, Bruxelles Formation, a quant à lui contracté près de 600 marchés publics et une centaine de subventions, pour un montant de 19.137.741,29 euros, ressort-il des données publiées par la plate-forme open budgets.brussels lancée à la fin du mois de mai dernier.

Celle-ci dévoile les différents subsides et les nombreux marchés publics lancés par les institutions bruxelloises. Actiris et Bruxelles Formation viennent d'y ajouter leurs données pour les années 2018, 2019 et 2020, portant ainsi à 18 le nombre d'institutions qui publient leurs données relatives aux subsides et aux marchés publics.

Au total, les 18 administrations publiques ont dépensé près 720 millions en marchés publics et près de 500 millions d'euros en subsides en 2020.

"Et ce n'est qu'un début. Le projet est dans sa phase de lancement mais à terme, je veux que l'ensemble des administrations et des pouvoirs locaux fassent la transparence la plus totale sur l'argent public qui leur est confié. C'est aussi un moyen de rendre des comptes aux citoyens", a commenté le ministre bruxellois de la Transition numérique et de la Simplification administrative, Bernard Clerfayt (DéFI).

Selon celui-ci, la transparence des données est un objectif fondamental que s'est fixé la Région bruxelloise. Mais sans possibilité d'exploitation et de réutilisation des données par le citoyen, cet objectif n'était que partiellement atteint. En lançant openbudgets.brussels, la Région-capitale offre enfin un outil capable d'exploiter au mieux les données des flux financiers, et permet de répondre à la question "qui donne combien à qui ?".