Bruxelles

De la musique et des discours ont ponctué le rassemblement. Une minute de silence a été respectée.

À la suite des récents attentats terroristes perpétrés dans des lieux de culte chrétiens, musulmans et juifs dans différentes parties du monde, environ 200 personnes se sont rassemblées mardi en fin de journée sur le rond-point Schuman, devant les institutions européennes à Bruxelles, pour manifester leur unité afin de combattre la haine et promouvoir ensemble leur détermination et leur attachement au respect mutuel ainsi que leur attachement aux valeurs démocratiques.

De la musique et des discours ont ponctué le rassemblement. Une minute de silence a été respectée. Ce rassemblement a été organisé par des responsables religieux et politiques, des représentants de la société civile mais aussi par des citoyens basés à Bruxelles. "C'est une initiative pour la paix organisée par des gens de toutes les religions et toutes les cultures", a expliqué Tina Appel, une citoyenne à l'initiative de ce rassemblement. "Ils sont ici parce qu'ils veulent montrer leur respect envers les autres, ils veulent mieux connaître les autres cultures et ils veulent vivre ensemble en paix. Il n'y a pas que de la haine dans ce monde".

Le Centre communautaire juif européen, l'Exécutif des Musulmans de Belgique et la Chapelle pour l'Europe ont publié une déclaration commune au Brussels Press Club, situé rue Froissart, avant de former une marche blanche pour rejoindre le rond-point Schuman. "Les récentes élections dans le monde démocratique et les sondages avant les prochaines élections nationales et européennes montrent la montée du populisme et du radicalisme aux deux extrémités du spectre politique", ont-ils fait valoir dans un communiqué. "Ceci reflète un rejet croissant de l'idée d'une société ouverte, tolérante et inclusive. Il est de notre devoir de sensibiliser au danger de l'extrémisme. Il est de notre devoir de dire haut et fort que nous, juifs, chrétiens et musulmans sommes solidaires en tant que garants des convictions de chacun. Nous sommes unis dans notre engagement envers la diversité. Nous sommes ensemble pour marcher contre la haine".