Bruxelles

Toutes les formations politiques ont été la cible de ces inscriptions inacceptables. Le bourgmestre a porté plainte.

Hier, mercredi 26 septembre, les panneaux publics électoraux dédiés à l’ensemble des partis politiques candidats à Etterbeek, et situés avenue Edmond Mesens, ont été maculés de symboles nazis et d’inscriptions insultantes fondées sur l’origine, l’orientation sexuelle ou le physique de plusieurs candidates et candidats.

L’ensemble des formations politiques (Liste du Bourgmestre, Ecolo-Groen, PS-SPA+, cdH et Défi) ont été la cible de ces inscriptions inacceptables dont la portée raciste et discriminatoire ne fait aucun doute.

Les affiches vandalisées
Les affiches vandalisées © DR

Les affiches vandalisées
Les affiches vandalisées © DR

Les affiches vandalisées
Les affiches vandalisées © DR

Les affiches vandalisées
Les affiches vandalisées © DR

Vincent De Wolf (MR), bourgmestre d'Etterbeek, a personnellement déposé une plainte au pénal ce jeudi. "Il s’agit là d’un acte antisémite inadmissible et d’une banalisation du nazisme que nous ne pouvons tolérer. J’ai ordonné, en ma qualité de Bourgmestre, que l’ensemble de ces inscriptions soient recouvertes et que les services de police prennent les mesures nécessaires à identifier le ou les auteurs de ces infractions".

"La Liste du Bourgmestre condamne tout autant les inscriptions qui, semble-t-il fondées sur l’origine, l’orientation sexuelle ou le physique de certains candidats, constituent des insultes et des stigmatisations déplorables. Celles-ci sont fondamentalement contraires aux valeurs de liberté et de respect prônées par notre formation politique", estime Vincent De Wolf.