Bruxelles

Les suspects ont été relaxés indique le parquet de Bruxelles. 

Un violent affrontement entre jeunes s’est produit à Etterbeek ce mercredi vers 16h30. Les policiers ont procédé à 21 arrestations administratives pour mettre fin aux violences. Le bourgmestre de la commune, Vincent De Wolf (MR) a précisé ce jeudi soir qu'il y avait 20 mineurs interpellés et que des poursuites judiciaires pourraient suivre selon l’enquête. 

On apprend aujourd’hui, vendredi, que deux procès-verbaux ont été dressés à l’encontre de suspects lors de la bagarre pour détention illégale d’armes blanches. “Ils ont été relaxés. Les arrestations administratives concernaient des troubles de l’ordre public”, précise le parquet de Bruxelles qui confirme l’information. 

L’affrontement s’est produit à plusieurs endroits de la commune comme l'a confirmé jeudi soir, Vincent De Wolf (MR) : “C’était un affrontement entre jeunes tout de même assez violent qui a pris des développements. Les faits se sont déroulés notamment à la rue Général Henry, à la rue Général Fivé, à la rue Commandant Ponthier et place Saint-Antoine”

L’incident concerne des jeunes en provenance d’une autre commune bruxelloise qui seraient venus s’en prendre à d’autres jeunes sur place. La situation a dégénéré. “Ces personnes sont, pour l’essentiel, étrangères à la commune d’Etterbeek. La situation a été rapidement et efficacement maîtrisée par la police”, a expliqué mercredi soir le bourgmestre sur les réseaux sociaux.