Renouvellement chez les écologistes etterbeekois:  le premier échevin Rik Jellema quitte ses fonctions ce lundi et est remplacé par la conseillère Caroline Joway.

Le siège vacant de conseiller revient dès lors à Alain Bonus, qui fait son entrée ce lundi au sein de l’hémicycle communal. Autre effet collatéral de cette démission : Patrick Lenaers (MR) accède au poste de premier échevin dans le collège mené par Vincent De Wolf (MR).

Un mandataire hollandais

Originaire de Frise et arrivé en 1987 à Bruxelles comme traducteur dans les sphères européennes, Rik Jellema a fait partie des premiers ressortissants européens à être élus lors des élections communales.

"J’étais actif dans le milieu associatif, dans mon quartier. Quand les Européens ont reçu le droit de vote en Belgique, je suis assez naturellement allé sur la liste Ecolo-Agalev".

Élu conseiller en 2000, le Hollandais est devenu échevin des Travaux publics en 2012, et a rempilé pour un second mandat en 2018. "Mais je veux désormais laisser la place aux jeunes. Ma femme est française, et on a toujours voulu passer nos vieux jours en France, en Auvergne. J’ai adoré mon métier d’échevin, je pars donc le cœur léger, fier du travail accompli", indique l’ex-mandataire de 64 ans.

Une remplaçante à temps plein

La remplaçante de Rik Jellema, Caroline Joway, dit reprendre ses fonctions scabinales avec "beaucoup d’enthousiasme". D'abord enseignante dans le secondaire à Molenbeek puis en haute école auprès des apprentis professeurs de français, Caroline Joway (45 ans) a été élue pour la première fois en 2018 et renonce aujourd’hui à ses occupations professionnelles pour son mandat d’échevine.

"Écolo-Groen n’accepte pas le cumul des mandats dans ce cas. Je pense également qu’il y a beaucoup de travail à faire pour cette commune de presque 50.000 habitants. Je veux donc me consacrer à ma commune à temps plein".

La nouvelle échevine reprend a priori les compétences de son prédécesseur, à savoir la Mobilité, les Travaux publics, le Contrat de quartier durable et la Gestion des bâtiments publics.

"Ce sont des dossiers qui me parlent beaucoup. Je vais poursuivre la lancée de Rik, mais avec ma touche personnelle."