Après Schaerbeek et Evere, Etterbeek est la 3e commune bruxelloise à adopter le système Yellowbrick mis en place par la firme Rauwers.

Payer sa place de stationnement sans devoir sortir de sa voiture pour trouver un horodateur et sans avoir de la monnaie ou une carte de banque sur soi, c’est ce que permet Yellowbrick. Cette jeune société, dont l’actionnaire principal est Rauwers Contrôle, permettait déjà depuis plusieurs années de payer sa place de stationnement via une application mobile dans deux communes de la Région bruxelloise : Evere et Schaerbeek.

Désormais, c’est également possible à Etterbeek. Le système Yellowbrick a, en effet, été activé ce mercredi dans cette localité qui compte au total 570 horodateurs. Progressivement, ceux-ci seront recouverts d‘autocollants jaunes qui expliquent aux citoyens comment se servir de cette nouvelle fonctionnalité.

Très concrètement, il s’agit tout d’abord de télécharger l’application qui est disponible sur Apple et Android. II faut ensuite se créer un compte relié à une carte de crédit. Une fois ces étapes franchies, le paiement d’une place de stationnement en voirie se fera en quelques clics : en sélectionnant l’horodateur le plus proche et en validant la plaque d’immatriculation. Lorsque l’on quitte la place, la fin de l’opération sera également signalée d’un simple clic.

"C’est l’un des grands avantages de Yellowbrick : l’utilisateur paie le stationnement à la minute. Il paie pour ce qu’il consomme vraiment. Il n’y a plus ce risque d’avoir une contravention parce qu’on avait pris un ticket pour une durée un peu trop courte. De manière générale, on constate moins de plaintes concernant le stationnement chez les usagers ayant recours à Yellowbrick", fait valoir Pablo Rauwers, administrateur-délégué de la société Rauwers.

Du côté de la commune d’Etterbeek, on se réjouit d’avoir instauré un moyen de paiement complémentaire fiable et pratique. "Jusqu’à présent, seul un mode de paiement cash était possible dans les zones vertes tandis que l’usage d’une carte de crédit était possible dans les zones rouges. Nous entrons donc dans une logique de dématérialisation même si les personnes qui n’ont pas de smartphone peuvent toujours payer l’horodateur comme avant", commente le bourgmestre etterbeekois Vincent De Wolf (MR).

Un marché public avait été lancé par la commune pour sélectionner l’opérateur et c’est donc Rauwers qui l’a remporté. Comme à Evere et Schaerbeek, Yellowbrick se finance en prélevant 0,30 € sur chacune des transactions. Selon Pablo Rauwers, le système susciterait de plus en plus l’intérêt des pouvoirs locaux. D’ici la fin de l’été, deux autres localités bruxelloises passeront à Yellowbrick.