Dans une lettre adressée au ministre bruxellois de la Santé Alain Maron (Ecolo), le bourgmestre d'Evere plaide pour l'accès aux doses de vaccins disponibles aux enseignants de la capitale. 

L'édile rappelle d'abord les lourdes conséquences de la crise sanitaire dans les écoles. "Les mois passant et les protocoles sanitaires se suivant, nos équipes pédagogiques sont à bout. Malgré le respect strict des normes en vigueur, force est de constater que le personnel des écoles fondamentales est exposé à longueur de journée face à une vingtaine d'enfants dans un même lieu intérieur. L'hybridation de l'enseignement fondamental est très difficile à mettre en place, de surcroit auprès des publics fragilisés socioéconomiquement." Il pointe également le remplacement compliqué des membres du personnel à risque, écartés depuis près d'un an.

Face à cette situation, Ridouane Chahid (PS) se réjouit du lancement des campagnes de vaccination. "Comme vous, nous regrettons les retards de livraison annoncés. Nous avons appris que, chaque jour, des doses de vaccin sont disponibles et doivent être injecter au risque de devoir les perdre. Sauf erreur de notre part, chaque région ou centre de vaccination semble avoir défini sa manière d'établir une liste de personnes volontaires mobilisables rapidement à cet effet."

Le bourgmestre d'Evere relaie ainsi "le souhait d'un nombre important du personnel de nos écoles d'être volontaires pour être inscrits sur ces listes". "Ne serait-ce pas un premier pas pour garantir la continuité de l'enseignement ?", conclut-il, dans l'attente d'une réponse du ministre.