Un débat sur l’élargissement du Ring a lieu ce lundi en commission Infrastructures du parlement bruxellois.

Cela fait une petite dizaine d’années que la commune de Jette se bat contre ce projet d’extension du Ring. Hier dimanche, il s’agissait de la sixième manifestation organisée par la commune de Jette. Voici quelques années, l’association Greenpeace avait même bloqué une partie du Ring en opposition au projet.

À chaque sortie, les opposants s’étonnent de la discrétion du gouvernement bruxellois sur ce sujet. À Jette, on pense - sans certitude - que le gouvernement bruxellois espère d’abord et surtout obtenir les faveurs du gouvernement flamand au sujet des adaptations nécessaires à l’entrée de l’A12 dans Bruxelles dans le cadre du projet Neo… "On n’a aucune preuve bien évidemment mais l’on sait comment cela fonctionne", commente un manifestant au fait de la situation. "Si la Région bruxelloise ne bouge pas sur le Laerbeek, c’est qu’elle a besoin de la Région flamande pour le projet Neo…"

Soit. Toujours est-il que le débat va débarquer, ce lundi, au parlement bruxellois. Initiée par la députée libérale Anne-Charlotte d’Ursel et les Ecolo Céline Delforge et Bruno De Lille, ce débat organisé en commission Infrastructure va permettre à tous les partis politiques bruxellois de se positionner sur la question. Présent hier à la manifestation, la tête de liste ganshorenoise pour le MR Stéphane Obeid demande, au nom de son parti, une étude d’incidence claire, démontrant l’utilité - ou non - pour les Bruxellois de cet élargissement. "On peut comprendre que la Flandre souhaite optimiser la circulation sur le Ring. Mais cela doit-il forcément passer par un élargissement ? Au MR, nous sommes sceptiques."

Le MR - comme les élus jettois du CDH - est également très sceptique quant à la position du gouvernement bruxellois. Surtout au PS, qui se tait dans toutes les langues dans ce dossier. "En 2013, Rudi Vervoort avait fait part de son opposition au projet flamand. Depuis, plus un mot… On aimerait savoir pourquoi." 

Réaction immédiate du PS en trois points : "Primo, si le MR avait réussi à convaincre son parti frère la N-VA d'installer la communauté métropolitaine, nous n'en serions pas là. Deuzio, le PS n'a jamais été favorable à l'élargissement du Ring mais bien à son optimisation de façon à ne pas aspirer encore plus de véhicules à Bruxelles. Tertio, la concertation avec la Région flamande s'inscrit dans l'objectif, pour le PS, de la création rapide de parking de dissuasion de de lignes de transport en commun interrégionales."

Pour mémoire, l’Open-VLD et le SP.A de Pascal Smet sont favorables au projet. Le CDH et Défi sont opposés…