Bruxelles

La police bruxelloise a interpellé, samedi après-midi, 435 militants d'Extinction Rebellion au total, sur la place des Palais et la place Royale.

"Dans 317 cas, il n'était question que d'une arrestation administrative, alors que les 118 autres ont été emmenés au commissariat pour identification et ont ensuite été libérés", a indiqué le porte-parole de la police Olivier Slosse. "Les premiers ont été libérés à partir de 21h00, les autres peu avant 03h00." Extinction Rebellion avait appelé à une occupation des jardins du Palais royal afin d'y tenir des débats citoyens sur la question climatique. Ces jardins se trouvant dans la zone neutre, où les manifestations sont interdites, les militants se sont finalement rassemblés sur la place Royale d'où ils ont été délogés samedi en fin d'après-midi à l'aide notamment d'une auto-pompe et de jets de spray au poivre. Certains manifestants ont bien essayé de résister pacifiquement mais ont fini par être embarqués par les forces de l'ordre.

En outre, 147 manifestants, qui ont tout de même tenté de rejoindre les jardins du Palais royal, ont été interpellés, bien qu'un petit nombre d'entre eux a réussi à fouler l'herbe du parc de Bruxelles.