La chambre du conseil de Bruxelles a définitivement blanchi Fayçal Cheffou - autrement appelé par erreur l'homme au chapeau -, avant-hier mardi dans le cadre du procès sur les attentats de Bruxelles du 22 mars 2016, soit deux jours après les attentats dans le métro et à l'aéroport, a relevé La Capitale.

"C’est enfin terminé ! 4 ans et demi de lutte face aux fausses accusations policières. Aujourd’hui, je suis libre alhamdoulliah", a-t-il écrit-il sur Facebook. Pour mémoire, le jeune homme avait été interpellé le 24 mars 2016 alors qu'il se trouvait devant le parquet fédéral, à Bruxelles, avec deux autres personnes.

La police le soupçonnait d'être l'homme au chapeau, qui a pris la fuite après les explosions à Zaventem. Ou à l'un des auteurs de l'attentat du métro Maelbeek. Les renseignements généraux le soupçonnaient par ailleurs déjà de certaines accointances avec les islamistes. L'arrestation du véritable homme au chapeau - Mohamed Abrini - a finalement convaincu les enquêteurs de leur erreur.