Bruxelles

Catherine Moureaux et Karine Lalieux qui s'étaient présentées en équipe avec Rachid Madrane pour l'élection à la tête de la Fédération bruxelloise du PS ne sont pas candidates à la vice-présidence aux côtés du nouveau président Ahmed Laaouej sorti vainqueur du scrutin interne, samedi dernier, lit-on dans un courrier adressé aux militants socialistes bruxellois par le trio vaincu à une cinquantaine de voix près. 

"Nous voulons être clairs: ce projet, nous l'avons porté ensemble. Aujourd'hui comme hier, nous continuons à former une équipe. C'est pourquoi Catherine et Karine retirent leur candidature à la vice-présidence. Nous ne sommes demandeurs de rien à titre personnel. Mais nous avons été investis de la confiance de la moitié des militants. Leur voix doit être entendue, et notre responsabilité est de veiller à ce qu'elle le soit", ont-ils écrit.

Le trio se dit à la disposition de la Fédération pour mettre en œuvre les principales mesures de son programme axé sur la défense d'"une Fédération plus représentative, plus égalitaire et plus participative, qui donne à ses militants et à ses sections toute la place qui leur revient".

A leurs yeux, cela doit se faire au travers, notamment, de "l'instauration d'une véritable égalité entre les femmes et les hommes, qui doit notamment se traduire par une représentativité des femmes aux postes à responsabilités; un investissement plein et entier de l'équipe dirigeante au regard de la nécessité de soutenir une nouvelle dynamique et un travail de terrain intense permettant de renforcer notre assise militante; une plus grande attention aux préoccupations des jeunes et des aînés, qui doit amener à associer dans l'exécutif le Président de la Fédération bruxelloise des Jeunes Socialistes et le Président de la Fédération socialiste des Pensionnés de Bruxelles; une plus large participation des militants dans l'élaboration des positions que défendent les socialistes bruxellois, en encourageant les militants et des citoyens engagés à construire ensemble des propositions concrètes qui seraient ensuite portées par nos élus".

Il est encore question d'"un renforcement des liens avec les représentants des travailleurs avec ou sans emploi, à travers l'organisation de rencontres mensuelles avec le syndicat"; d'"une plus grande participation des sections aux décisions qui touchent à la vie de la fédération, via la création d'une «Conférence des présidents»".

"C'est ainsi que nous construirons, tous ensemble, une Fédération qui rassemble toutes nos forces vives et qui soit une véritable force de progrès social", ont notamment écrit les trois ténors de la Fédération bruxelloise, à l'attention des militants.

Ceux-ci doivent encore désigner deux vice-président(e)s. Ahmed Laaouej leur propose de soutenir les candidatures d'Isabelle Emmery et de Martin Casier, aux côtés desquels il a fait campagne.

Dans leur courrier aux militants, M. Madrane et Mme Moureaux et Lalieux répètent qu'ils reconnaissent la victoire d'Ahmed Laaouej "à l'issue d'un scrutin très serré".