Casques et genouillères, cavalerie, autopompes, lance-grenades et des centaines d'agents... La police avait prévenu qu'elle allait intervenir pour arrêter la Boum 2 ce samedi à Bruxelles.

Tout au long de la journée, la police a dû intervenir un peu partout dans la capitale, en raison d'autres manifestations. 

Sur Twitter, elle a notamment posté des photos des objets confisqués à des personnes sur place. "Il n'y a aucune raison de se promener avec ce genre d'objets", a-t-elle écrit.