Les personnes qui occuperont les chambres auront été préalablement testées au Covid-19.

La commune de Forest a réquisitionné un hôtel pour proposer, avec les partenaires du secteur, une solution pour les plus vulnérables. L’objectif immédiat est de permettre à ces personnes d’être elles-aussi protégées et de respecter les règles de confinement imposées pour lutter contre la propagation du coronavirus. À moyen terme, ce projet permettra de travailler à une réinsertion par le logement de ce public particulièrement fragilisé. Un dispositif se met en place au niveau régional et vient soutenir les efforts engagés à Forest pour ouvrir cet espace très rapidement.

L’hôtel dispose d’une quarantaine de chambres. L’accueil des personnes va débuter cette semaine et se fera par étapes. Cela reste une solution sur base volontaire. Les personnes accueillies pourront rester dans les chambres jour et nuit. Le personnel de l’hôtel assurera l’entretien du bâtiment, des repas chauds seront servis, un suivi social et un accompagnement médical seront assurés grâce à la collaboration de tous les acteurs et en particulier du service Prévention, du CPAS et de ses partenaires de la Coordination Sociale de Forest.

"Nous souhaitons accueillir prioritairement les personnes qui sont sans abri (et ancrées à Forest) et qui, vu la crise sanitaire actuelle, ont plus de mal à compter sur la solidarité et à trouver un endroit où dormir," explique Nicolas Lonfils, président du CPAS. "Les personnes qui occuperont les chambres auront été préalablement testées au Covid-19."

Pratiquement, la COCOM prendra en charge les coûts fixes et les frais de personnel de l’hôtel, mettra à disposition du personnel psychosocial et du personnel soignant. La Région assumera aussi les frais de nettoyage après occupation. La commune et le CPAS mettent à disposition le catering, le personnel d’accueil et de sécurité et coordonnent les services de police.

"Ce projet a pu voir le jour grâce à un travail efficace de partenariat entre la commune de Forest, le CPAS, le service Prévention, le secteur associatif et la Région", précise Stéphane Roberti, bourgmestre de Forest. "Cette situation extraordinaire de confinement fait éclater de très nombreuses inégalités. Chacun a le droit d’être protégé. C’est le but immédiat. Mais, ensuite, nous voulons continuer à travailler pour que ces hommes et ces femmes ne se retrouvent pas à la rue."

"Je me réjouis que le quotidien des sans-abri, que le service prévention suit au jour le jour, puisse être amélioré par la mise à disposition de cet hôtel", explique de son côté Fatima El Omari, échevine de la Prévention.