La situation a dégénéré lorsque plusieurs personnes ont invectivé l'avocate générale durant son réquisitoire et les avocates de la défense durant leurs plaidoiries. Ces personnes ont dû être évacuées de la salle d'audience et la police a fait appel à des renforts pour encadrer la suite du procès, craignant une émeute.

Des dizaines de personnes se sont présentées à la cour d'assises jeudi en fin de journée, pour assister au verdict de culpabilité de Mourad Harrouchy, accusé du meurtre de Dimitri Lueya, et pour assister au débat sur la peine qui a suivi. Très vite, plusieurs de ces personnes ont perturbé l'audience en réagissant de manière virulente au réquisitoire et aux plaidoiries. Certaines ont été évacuées de force de la salle et une vingtaine de policiers se sont déployés à l'intérieur.

Selon certaines sources, des appels ont été lancés sur les réseaux sociaux, par des proches de la victime, à se rassembler ce jeudi à la cour d'assises de Bruxelles, pour réclamer un verdict sévère à l'encontre de Mourad Harrouchy. Ce dernier, âgé de 22 ans, accusé du meurtre de Dimitri Lueya, commis à Laeken en 2019, a été reconnu coupable.

Une peine de 15 ans de prison requise à l'encontre de Mourad Harrouchy

L'avocate générale a requis, jeudi soir, devant la cour d'assises de Bruxelles, une peine de 15 ans de prison à l'encontre de Mourad Harrouchy, reconnu coupable du meurtre de Dimitri Lueya. Ce jeune homme de 19 ans avait reçu un coup de couteau dans la clavicule droite alors qu'il se trouvait sur la banquette arrière d'une voiture en compagnie de Mourad Harrouchy, la nuit du 1er au 2 novembre 2019, à Laeken. Il est décédé quelques heures plus tard à l'hôpital Paul Brien à Schaerbeek.

Les jurés et la cour sont désormais entrés en délibération sur la peine et prononceront leur verdict au cours de la soirée. La présidente de la cour a d'ores et déjà appelé le public qui assiste au procès à "rester digne" lors de la prononciation du verdict dans quelques heures.