Evere demande notamment qu'un véritable plan de mobilité soit pensé afin de proposer des alternatives à la voiture.

La friche de l’ancienne gare de triage entre Schaerbeek et Evere devrait être entièrement transformée pour devenir un éco-quartier de 1  600 logements, une gare et une école. Mais le projet proposé par le gouvernement semble trouver peu de supporters du côté des communes. Après Schaerbeek qui a remis un avis défavorable, Evere vient de rendre un avis mitigé.

La commune demande notamment qu'un véritable plan de mobilité soit pensé afin de proposer des alternatives à la voiture aux nombreux citoyens qui occuperont tous les logements prévus. En termes de logement, elle demande en outre à ce que le nombre d'immeubles soit réduit pour permettre la création de maisons unifamiliales qui "deviennent difficilement accssibles aux ménages ayant un revenu moyen".

Regrettant l'absence d'une école secondaire sur son territoire, Evere souhaite qu'une réflexion soit menée à cet égard. Elle demande par ailleurs à ce que la hauteur de le tour soit réduite de moitié, s'élevant à dix étages au lieu des vingt prévus dans le projet actuel. "Le projet de PAD est susceptible d'améliorations au niveau de la densité, la mixité du type de logement, la mobilité, l'espace vert à conserver ainsi qu'au niveau du périmètre."