Phare des Red Panthers, nos hockeyeuses des JO, Gaëlle Valcke entend marquer la politique locale. Voire nationale ?

UCCLE Si vous suivez les exploits du Well et de ses hockeyeuses en particulier, son minois blond ne vous aura pas échappé. A contrario, le grand public ignore à peu près tout de Gaëlle Valcke. Et pourtant…

“Je serai 12 e sur la liste CDH. Comme mon numéro en équipe nationale !”, sourit l’épanouie jeune femme.

Parce que l’Uccloise de St-Job jongle entre ses passions (stick et politique) avec un bonheur, jusqu’ici, absolu. Les Red Panthers, vous savez nos dames qui, aux JO de Londres défendirent l’honneur noir-jaune-rouge ? Eh bien ! À 26 étés, notre hôte en est la vice-capitaine et la plus capée… de tous les temps. “Plus de 150 sélections”, relate posément la libero (rôle central, libre, en défense, NDLR) de charme.

Défendre ? Un rôle que l’athlète amateur endosserait volontiers du côté de la place Vander Elst. Bachelière en sciences po et masterisée en relations internationales, Gaëlle Valcke a planché, le temps d’un mémoire, sur l’absence d’un centre de sport de haut niveau en Belgique. “J’ai envie de m’investir dans le sport pour tous. Lié à la jeunesse et à la santé, le sport a toujours été un équilibre dans ma vie.”

Dame ! À force de talent, de travail (“15 à 20 heures par semaines”), Gaëlle a acquis d’envieux galons. “Au Québec, est né un projet, le 0530; le 0, c’est l’absence de tabac; le 5, les fruits et légumes par jour; le 30, les minutes quotidiennes d’activités. J’aimerais l’implanter dans les communes.”

Hasard des rencontres ? Notre dingue du “familial et convivial” gazon wellingtonien foulé depuis ses 5 ans y devisa des humanistes. “L’équipe, dynamique, est diversifiée, plurielle. J’y retrouve mes valeurs - respect de l’autre, tolérance, engagement.” Avant d’opter pour la seule formation qui lui corresponde.

Multinominée pour un Stick d’or, jamais emporté, notre Uccloise pure souche a l’hygiène de vie, la volonté et les capacités des grands compétiteurs. Coacher les jeunes du club  ? Elle le fait à fond. Son CDD à l’Office des étrangers ? Elle l’honorera à fond (de balle) aussi. Tout comme ses convictions de grande voyageuse aspirant tant à Rio 2016 qu’à une place active, à Uccle. Quitte, à moyenne échéance, à viser un ministère… des Sports, naturellement.



© La Dernière Heure 2012