Bruxelles Des caméras de surveillance vont être installées dans la zone.

La buvette du FC Ganshoren a encore été la victime de malfrats ce weekend. Le local a été cambriolé dans la nuit de samedi à dimanche. C’est la deuxième fois en deux semaines que le club de football fait les frais des vandales.

Une situation qui n’est pas inédite, mais qui énerve toujours autant les responsables du club. La répétition des événements ajoute encore plus de tristesse. “On a constaté l’intrusion dimanche matin à la première heure. On ouvre toujours vers 8 heures et 8h30 le lieu. C’est ma belle-mère qui a découvert le résultat. C’est une vitre qui a été cassée. Elle a appelé la police. On a déjà été visité il y a 15 jours. Ils avaient cassé un carreau supérieur de la porte”, indique Alain le gérant de la cafétéria.

Les responsables de la buvette s’interrogent aussi au vu du butin emporté par les malfrats : “Il s’agit toujours de bêtises. Ils ont pris des softs. Il y a des bouteilles de vins dans le frigo et du cava à l’arrière et ils n’ont rien pris. Est-ce que ça doit aller vite ou cherchent-ils de l’argent, on ne sait pas. Le seul ennui est qu’ils ont pris toutes les clés. On imagine qu’ils savent à quoi elles servent”.

La police scientifique est descendue sur place car du sang a été retrouvé sur une porte de frigo selon le gérant de la cafétéria. Alain soupçonne les auteurs d’être les mêmes que lors du précédent cambriolage. Les auteurs ont selon lui débranché à chaque fois la prise d’un frigo en particulier. “On a émis cette hypothèse car la première fois ils n’ont rien pris à part des boissons. Maintenant ils sont partis avec un peu plus. Ils avaient aussi débranché une prise d’un grand frigo Coca-Cola. Il s’allume si on passe devant et s’arrête quand il n’y a plus de mouvement. Au départ on n’avait pas fait attention, mais on s’en est rendu compte quand on nous a demandés pourquoi il n’y avait plus d’internet au secrétariat. Le modem est raccordé sur le même bloc de prises que ce frigo. Cela dit, on ne sait pas qui ils sont et d’où ils peuvent venir”.

Le responsable de la cafétéria espère que la sécurité sera renforcée sur le lieu après ce nouvel incident. Il explique d’ailleurs que c’est à la commune d’intervenir, d’autant que le local appartient à Ganshoren. “La prévention fait ce qu’elle peut. Ne faudrait-il pas mettre des caméras, des grillages ou un volet”, se questionne Alain.

Du côté de la commune, Jean-Paul Van Laethem, échevin des sports déplore les faits. L’édile précise que des caméras vont être installées dans le secteur : “L’endroit est entouré de voiries de la société de logement Lojega. Elle va installer une quinzaine de caméras. Le marché a été lancé. Une convention sera faite avec la police ou la CIRB pour l’obtention des images aussi. Cela permettra d’aller le plus vite possible dans ce type de cas. Ce qui est arrivé est navrant”.

En attendant, il faudra attendre entre 2 ou 3 mois pour remplacer la vitre selon le responsable de la cafétéria.