Ce jeudi soir, Stéphane Obeid, l'échevin au finances et au budget de la commune de Ganshoren présente son budget 2021. "Ce budget a été confectionné avec assiduité malgré la triple crise : sanitaire, économique et sociale qui a eu un impact sur tous les budgets des pouvoirs locaux, indique l’élu MR. Au niveau communal, nous estimons que cette crise diminue nos recettes de plus de 270.000 euros et augmente nos dépenses de près de 190.000 euros.

Malgré ce déficit, "notre volonté est de gérer cette crise sans augmenter les impôts, contrairement à d'autres communes, précise Stéphane Obeid.Nous poursuivons également les investissements stratétiques".

Par exemple, "afin de faire face à la crise sociale, nous avons décidé de renforcer les moyens du Centre public d’action sociale (CPAS) à hauteur de 750.000 par rapport à ce qui était prévu, ajoute l'échevin au budget. Ce montant est nécessaire pour couvrir les frais du CPAS dû à l’augmentation des personnes en situation précaire à cause du Covid-19".

Une série d’investissements sont également compris dans le budget pour un montant de près de 10 millions d'euros. "Ils sont destinés à la poursuite du projet de nouveau centre administratif, à l’étude pour la nouvelle école primaire communale ou à l’achat de caméras", énumère Stéphane Obeid. D'autres projets sont également sur la table pour 2021 comme le plan communal de Développement Durable (PCDD) avec notamment l’accompagnement des "quartiers durables", les travaux d’aménagement de l’axe Beeckmans/de Brouckère ou encore d’un nouveau pavillon sport.