Il avait décroché deux étoiles au Guide Michelin en 1983.

Olivier Schlissinger, chef historique du restaurant De Bijgaarden, à Grand-Bigard est décédé samedi dernier, nous a fait savoir la famille. Ses enfants Sophie et Frédéric ainsi que son frère Dominique invitent "celles et ceux qui souhaiteraient lui rendre un dernier hommage au crématorium de Court-Saint-Etienne le samedi 8 décembre prochain à 11h".

Né "sur une table de cuisine".

Né en août 1946 "sur une table de cuisine" parisienne, Olivier Schlissinger a démarré sa carrière gastronomique à l'école hôtelière Jean Ferrandi, à Paris. Durant ses études, il effectue un stage chez Ducasse, "qu'il a remplacé durant quelques semaines car Serge Ducasse était malade", nous explique son fils Frédéric. Dans les années 60, il part pour le Mexique où il intègre les cuisines du Fouquet's. Retour à Bruxelles dans les années '70 pour ouvrir le restaurant gastronomique du Sheraton.

© DR

Deux étoiles au Guide Michelin.

Le chef décroche sa première étoile avec Le Jubilé, qu'il ouvre à Bruxelles avec son épouse au mi-temps des années '70. C'est ensuite, au début des années '80, qu'il est approché par Willy Vermeulen pour relancer De Bijgaarden. En 1983, il décroche une deuxième étoile au Guide Michelin pour l'excellence de sa gastronomie, à De Bijgaarden bien évidemment.

En 1992, il reçoit la Clé d'Or, là encore du Guide Michelin, puis devient membre des maître-cuisiniers de Belgique. Olivier Schlissinger est aussi passé par La Villa Lorraine et L‘Ecailler du Palais Royal. Il termina sa grande carrière gastronomique au Kokejane, à Enghien, jusqu'en 2009.

Dans le livre "A la table des grands chefs en Belgique", écrit par Jacques Mercier (Renaissance du Livre), Olivier Schlissinger expliquait avoir un faible pour les desserts (et pour le chocolat belge), qu'il tient de sa maman. Son plat fétiche était la Selle d'agneau cloutée aux truffes avec le ragoût de champignons des bois.

© DR

© DR

© DR