L'émotion est encore vive pour les proches de Giancarlo. Grand sportif, cet homme de 41 ans est décédé du Covid-19 dimanche dernier. Il a été terrassé par le virus en cinq jours.

Le Bruxellois, qui habitait la commune d'Ixelles, était un homme au grand coeur, en parfaite santé, très apprécié par ceux qui avaient pu le croiser. Un hommage remarqué lui a été rendu par William Verstappen, un ami, sur Facebook.

"Sicilien, il avait un tempérament chaud et revenait rarement sur une décision. Mais ceux qui avait percé l’homme savaient qu’il avait le cœur sur la main", écrit-il, dans un message où l'on apprend notamment que Giancarlo avait joué au football à l'Union Saint-Gilloise et qu'il s'était découvert une passion pour le théâtre. "Ces dernières années, il s’était pleinement engagé dans la Communauté du Crossfit. Si lui-même pratiquait, il avait pour ambition de devenir arbitre international. Ce qu’il a réussi. Il voyageait aux 4 coins du monde et avait, petit à petit, gagné le respect du gratin de la discipline par son sérieux, son travail et sa rigueur. Il était devenu une référence en la matière."


Informaticien au Parlement européen, il avait commencé à se sentir mal il y a deux semaines. Il avait appelé son médecin mais celui-ci ne l'avait pas fait passer un test de dépistage. Une semaine plus tard, il a été hospitalisé car son état s'aggravait. "Il est arrivé début de semaine passée à l'hôpital, debout, a été intubé dès mercredi soir et mis sous coma artificiel et il est mort dimanche", nous confiait un proche lundi. "Ça s’est rapidement aggravé. Je ne connais pas son état de santé en détail, il était malade de temps en temps, comme tout le monde. Mais, je le connais depuis 10 ans et il n'avait pas l'air d'avoir une santé fragile. Il ne suffit de pas grand-chose parfois, que le système immunitaire soit un peu déficient..."

"C'est complètement fou. Il est décédé en cinq jours. C’est un choc, c'est irréel... ", ajoute l'ami de Giancarlo, qui était hospitalisé à l’hôpital Saint Anne de Bruxelles.

Carla, sa compagne: "Un coeur en or"

Abattue, sa compagne Carla pouvait quant à elle à peine se confier à nos confrères du Laatste Nieuws. "Il avait peur. Il ne voulait pas mourir", quand elle raconte le moment où Giancarlo a appris qu'il était positif. Quand il a été placé sous coma artificiel, Carla a continué à lui envoyer de nombreux messages en espérant qu'il se réveille. "Dimanche, sa soeur a téléphoné pour me dire qu'il était décédé."

"Pour moi, c'était le meilleur homme au monde. Respectueux, attentionné, compréhensif, ...", ajoute-t-elle à HLN. "J'ai tellement pleuré. Et je pleure encore tellement. Un coeur en or s'est arrêté de battre dimanche."

La soeur de Giancarlo avait d'ailleurs écrit un long message sur les réseaux sociaux, dès samedi déjà alors qu'il luttait pour survivre, pour sensibiliser ceux qui ne comprennent toujours pas que la situation est grave. "Vous ne choperez pas le virus, c'est lui qui vous chopera!", prévenait-elle. 


Avant d'écrire une seconde fois ce mardi pour annoncer que les funérailles, qui auront lieu vendredi, ne pourront même pas se dérouler avec l'ensemble de ses proches vu les mesures de confinement. "Quand ces temps difficiles seront derrière nous et que nous retrouverons tous notre liberté, nous organiserons une fête en son honneur où nous pourrons tous nous réunir et célébrer sa vie." 

Elle appelle également à faire un don à l'association "Infirmières de rue", qui vient en aide aux sans-abri.