L’application Happy Hours Market qui lutte contre le gaspillage alimentaire des magasins sera lancée fin 2018.

Saviez-vous que jeter une simple baguette à la poubelle, c’est l’équivalent d’un bain d’eau entièrement gaspillé ? Saviez-vous encore qu’en Belgique, sept tonnes de nourriture sont jetées par minute, soit 10.400 tonnes par jour ? À Bruxelles, chaque magasin ou grande surface jette quotidiennement ses invendus périmés le lendemain.

Ludovic Libert et Aurélien Marino se sont penchés sur la question et ont imaginé une application qui allie social et recyclage. Dès la fin de l’année, cette app’ baptisée Happy Hours permettra d’acheter les invendus de magasins bruxellois, à la moitié des prix d’origine. "Si on peut permettre de réduire le budget nourriture des gens, tout en réduisant le gaspillage, c’est parfait", explique Aurélien.

Le principe est simple. Dès la fermeture des magasins, le camion Happy Hours passera chercher les produits invendus et rapidement périssables chez les magasins participants. À 20 h, toute la marchandise sera exposée sur l’application et vous aurez jusqu’à 22 h pour choisir ce qui vous plaît.

Un steak à 2 euros ? Des fruits et légumes en quantité pour quelques kopecks ? Tout est possible ! Une fois la commande faite, vous pourrez vous rendre au camion installé dans un endroit stratégique de votre quartier pour y récupérer vos denrées.

"Pour l’instant on va fonctionner avec un camion installé à Ixelles, poursuit Aurélien. Le but est d’avoir, à termes, entre 20 et 30 véhicules à Bruxelles." Avant de se lancer, le duo d’entrepreneurs bruxellois a réalisé une phase test d’une semaine en août. "Ça a cartonné !, affirme Ludovic. En une semaine on a sauvé 500 kilos de nourritures. 250 kg qu’on a revendus à - 50 % et 250 qu’on a donnés à des associations." Car le surplus ira directement à des associations qui auront alors jusqu’au lendemain pour le distribuer.

"Pendant la phase test, on a vendu de quoi faire un barbecue (viande, patates et légumes) à toute une bande, et ils n’ont payé que 1,50 euro par personne. Ça vaut vraiment la peine." Et quand on sait que c’est bientôt la saison des raclettes, ça devient plus qu’intéressant…

© D.R.