La convention d’occupation précaire d’un immeuble du complexe immobilier de la Porte d’Ulysse pour héberger des transmigrants et des sans-papiers se termine fin octobre. 

Interpellé ce jeudi sur la question par Céline Fremault (cdH), Alain Maron (Ecolo), le ministre bruxellois en charge du dossier a annoncé qu’une solution avait été trouvée, sans donner plus de détails. "Nous avons contacté de nombreux organismes régionaux, des communes mais aussi le privé pour tenter de trouver une solution durable dans le temps. Aujourd’hui, des pistes et des réponses positives ont été trouvées mais il est un peu tôt pour les donner. Une chose est certaine et partagée par tous les membres du gouvernement : nous avons une obligation de résultat."