Il ne reste que les murs et un toit calciné, une charpente squelettique, témoin du violent incendie qui a ravagé en avril dernier l’ancienne station-service située à Herrmann-Debroux. Le bâtiment à côté de la pompe étant inoccupé, le sinistre n’a heureusement fait aucune victime. Depuis lors, les usagers des transports publics attendant leur correspondance à Herrmann-Debroux ont vue sur ce bâtiment délabré... Une situation qui ne va visiblement plus durer longtemps. 

© GUILLAUME JC

© D.R.

Une demande de démolition a été introduite et vient de recevoir le feu vert de la commission de concertation. Malgré l’avis favorable de l'organe consultatif, des conditions sont émises quant à l’assainissement des sols et la pose de clôtures de qualité. "Car la venue d’un nouveau projet peut prendre du temps. Il faut monter le dossier, obtenir le permis… Ça peut vite prendre deux ans", estime Alain Lefebvre (Défi), échevin de l’Urbanisme à Auderghem.

Actuellement, aucun projet n’a été communiqué aux autorités locales concernant cet espace. Le site, qui appartient à une société privée, se situe à un endroit stratégique de la commune, qui va connaître de profondes mutations dans les prochaines années avec la démolition prochaine du viaduc.

© GUILLAUME JC

"Cette zone mérite d’être repensée. C’est un véritable point d’attention pour la commune", assure l’édile amarante. La commune d'Auderghem pourrait-elle donc racheter le bien ? "Non", répond sans détour l’échevin, qui renvoie plutôt la balle dans le camp de la Région. "Le site est entouré par des voiries régionales, à savoir l’avenue Herrmann-Debroux et le boulevard du Souverain. Ce terrain devrait intéresser la Région dans le cadre du Plan d’Aménagement Directeur. On leur a signalé, ainsi qu’à la Stib." Une chose semble en tout cas certaine du côté des instances locales: niet à un building aux multiples étages comme celui à l'arrière de la station-service.

© GUILLAUME JC