Les auteurs ont laissé quelques mots adressés à la police, écrits au marqueur sur les colsons, notamment : "faites des empreintes bande de c..."

La procureure a requis jeudi devant le tribunal correctionnel de Bruxelles, une peine de cinq ans de prison ferme à l'encontre d'un jeune de 20 ans, prévenu pour quatorze préventions liées à des faits de vols, dont certains commis en bande, avec violence et menace. Parmi les faits les plus graves reprochés au jeune homme figure un "home invasion" commis au préjudice d'une dame âgée de 81 ans. Celle-ci avait subi une incapacité d'un mois. Le prévenu est en aveu de tous les faits qui lui sont reprochés, à l'exception des faits les plus graves, un "home invasion" commis le 17 mai 2017 dans une habitation de Schaerbeek.

Le jeune homme est suspecté de s'être présenté, avec deux autres individus, au domicile d'une dame âgée de 81 ans vivant seule. "Dès qu'elle a ouvert la porte, ils l'ont bousculée, jetée à terre, frappée puis traînée jusqu'au salon. Ils l'ont ligotée avec des colsons puis ont fouillé la maison", a relaté l'avocate de la victime, Me Ariana Di Dio. "Ils ont volé des bijoux, de l'argent et sa carte de banque".

Les trois auteurs se sont restaurés chez leur victime tandis que celle-ci était toujours ligotée. Ils lui ont ensuite soutiré son code bancaire puis sont partis après avoir appelé les secours avec son GSM, affirmant entendre "une vieille dame crier à l'aide".

Les auteurs ont également laissé quelques mots adressés à la police, écrits au marqueur sur les colsons, notamment : "faites des empreintes bande de c...". La procureure a tenu compte de cette "arrogance" affichée et de la "lâcheté" des agresseurs. Le jugement sera rendu le 11 mars à 14h00.