Les enquêteurs avaient déterminé que le prévenu agissait en réalité comme "mule" pour le compte d'autres personnes, dans le cadre d'un trafic de cocaïne à échelle internationale.

Le tribunal correctionnel de Bruxelles a prononcé, jeudi, une peine de 30 mois de prison à l'encontre d'un homme prévenu pour avoir participé à un trafic de cocaïne à échelle internationale. Le tribunal a condamné le prévenu, qui était en état de récidive légale, à une peine de 30 mois de prison ferme. L'homme avait été interpellé en janvier dernier à la gare centrale à Bruxelles, dans un train en provenance des Pays-Bas et à destination de la France.

Celui-ci a été interpellé par une patrouille de police alors qu'il était en possession d'une quantité importante de cocaïne, cachée dans ses valises, son sac à dos et les poches de sa veste.

L'enquête avait montré que cet individu avait déjà été interpellé une première fois aux Pays-Bas, en possession de plusieurs kilos de cocaïne qu'il tentait aussi de faire passer en Belgique et en France.

Les enquêteurs avaient déterminé que le prévenu agissait en réalité comme "mule" pour le compte d'autres personnes, dans le cadre d'un trafic de cocaïne à échelle internationale, essentiellement actif en Europe. Son rôle était d'acheminer la drogue à des vendeurs dans différents pays, notamment en Belgique, en France et en Grande-Bretagne.