À quelques jours du lancement, par la Région bruxelloise, de la plateforme Doctena permettant les rendez-vous de dernière minute pour les vaccins, le bourgmestre de Saint-Josse Emir Kir et l'ensemble du collège plaident pour une intégration prioritaire du personnel communal de première ligne dans les listes d'attente.

Le bourgmestre Emir Kir entend sensibiliser le ministre-président, Rudi Vervoort et le ministre bruxellois de la Santé, Alain Maron à ce sujet. Une réunion de concertation sera également rapidement organisée avec les syndicats qui ont fait part de leur inquiétude quant à la protection du personnel communal.

"Pendant toute la durée de la pandémie, le personnel communal de première ligne a répondu présent pour rester au service de la population. Toutes ces personnes ne se sont pas ménagées car les communes ont été considérées comme nécessaires à la protection des besoins vitaux de la nation et de la population par arrêté ministériel. Aujourd'hui, rendre hommage aux enseignants, assistants sociaux, puéricultrices, gardiens de la Paix, équipes de nettoyage, de stationnement, de signalisation, huissiers, agents aux guichets, ouvriers et tous les autres métiers de première ligne, c'est aussi leur offrir la protection d'un vaccin car ils continuent à être davantage exposés. Je pense que l'engouement de la population pour le système de rendez-vous de dernière minute est positif mais il faut aussi pouvoir mettre des priorités dans ce système et le personnel communal doit en faire partie", conclut-il.