Tous les vendredis à 20 heures. Le rendez-vous est pris. 
Une dizaine d'habitants des maisons de la rue Houzeau de Lehaie à Molenbeek ont décidé, depuis vendredi dernier, de taper sur leurs casseroles dans la rue en soutien aux soignants mais aussi et surtout pour faire du bruit. "Et pour dire que les casseroles sont vides, on aimerait bien les remplir",  confie Marie. Cette mère de famille néerlandophone est installée à Molenbeek depuis dix ans "pour ne pas fermer les yeux sur ce qui se passe". "Avec mes voisins, on discute. Nous sommes en colère. Les soignants demandaient des masques en mars, aujourd'hui, ils demandent des bras. Ils sont à bout. Ils n'en peuvent plus. 
Et de poursuivre : "On a l'impression que le gouvernement ne bouge pas. Beaucoup de personnes sont au chômage technique. D'autres ne touchent que 70% de leurs revenus. Mon voisin se demande comment il va payer les factures. Alors on veut se faire entendre. Pour l'instant on tape sur les casseroles une fois par semaine. Il y aura peut-être une suite".