Le collectif les Musulmans de Belgique a lancé une pétition en ligne hier dans le but de demander des explications suite à l'expulsion de l'imam Mohamed Toujgani. Ce vendredi en fin d'après-midi, la pétition recueillait plus de 3 600 signatures. "C’est avec stupéfaction que nous avons appris ce matin la décision du secrétaire d’Etat à l’Asile et à la Migration Sammy Mahdi, de retirer le permis de séjour de l’imam Mohamed Toujgani. Cette décision nous plonge, nous, membres de la communauté musulmane, dans un climat anxiogène et délétère", expliquent les auteurs de la pétition.

"En effet, le secrétaire d’Etat parle de "signes d’un grave danger pour la sécurité nationale", sans toutefois apporter plus d’explication. Pour rappel, l’imam Mohamed Toujgani réside en Belgique depuis plusieurs décennies, et est président de la Ligue des imams de Belgique au sein de l’Exécutif des musulmans de Belgique depuis de nombreuses années. Ses parutions publiques nous montrent qu’il interagissait régulièrement avec les autorités. La situation actuelle nous amène donc à adresser au secrétaire d’Etat plusieurs questions : si des propos haineux ont été tenus par lui, pourquoi n’a-t-il pas fait l’objet de poursuites judiciaires pour incitation à la haine, comme le prévoit le droit belge pour tous les citoyen.ne.s ? Si ces propos datent d’il y’a 10 ans, pourquoi est-ce aujourd’hui seulement qu’il devient un danger ?"

Les auteurs demandent encore "pourquoi la place de l’imam à la tête d’une structure représentative n’a jamais été contestée par les autorités jusqu’à la décision de lui retirer son permis de séjour ? Depuis les attentats de Bruxelles qui ont atteint la communauté musulmane en plein cœur, l’argument de "menace à la sécurité nationale" sert de cache-sexe à l'islamophobie d'Etat. Pourquoi, lorsqu’il s’agit de musulmans, les courroies de la justice se referment pour laisser place à des voix sans issue de défense possible, comme le retrait de permis de séjour ? l’imam Toujgani représente un danger grave, pourquoi de nombreuses personnalités politiques ont été laissé s’approcher de lui ? Plus interpellant encore, si l’imam Toujgani est un danger, pourquoi l’avoir laissé toutes ces années prêcher à la communauté musulmane ?"