La cour a condamné Ionel Cirlan à une peine de 8 ans d'emprisonnement pour avoir participé, avec son ami Ionut Popovici, à un incendie volontaire survenu le 9 août 2019 vers 15h00, dans un immeuble à l'abandon qu'il squattait avec d'autres personnes, rue Haute à Bruxelles. Le feu avait pris au niveau de la cage d'escaliers mais il avait été rapidement éteint par un voisin.

Jeudi soir, le jury a toutefois acquitté Ionel Cirlan d'un second incendie pour lequel il était accusé, et qui avait causé des dégâts plus importants ainsi que la mort de Ionut Popovici. Cet incendie avait eu lieu quelques heures après le premier, le 9 août 2019 vers 21h30. L'expert en incendie avait déterminé que le cadavre a été retrouvé juste à côté du foyer d'incendie.

"L'accusé avait déjà quitté le bâtiment au moment de la mise à feu, seul Ionut Popovici était encore dans le bâtiment à ce moment-là, ce qui exclu donc que l'accusé a participé aux faits ou a apporté une aide à la commission de ceux-ci", ont établi jurés et juges.

Pour déterminer la peine à prononcer, la cour a tenu compte d'une circonstance atténuante: le casier judiciaire vierge du coupable. Du reste, elle a estimé que les faits dont Ionel Cirlan a été déclaré coupable sont "d'une extrême gravité et attentatoire à la sécurité publique".

La cour a relevé que Ionel Cirlan a agi par vengeance "sans questionnement quant aux répercussions de ses gestes et sans considération pour la propriété d'autrui et pour la sécurité d'autrui".

Juges et jurés ont néanmoins tenu compte de la dureté des conditions de vie de Ionel Cirlan au moment des faits et de son comportement exemplaire en prison aujourd'hui.

Le 9 août 2019 vers 21h30, un incendie a détruit un bâtiment de la rue Haute à Bruxelles, dans lequel le corps de Ionut Popovici, un homme de 35 ans, a été découvert carbonisé. Le bâtiment était à l'abandon, squatté par des sans-abri, dont Ionel Cirlan.

Celui-ci avait été mis dehors de cet immeuble la veille, par d'autres résidents. Il y était revenu avec son ami Ionut Popovici le lendemain en début d'après-midi, au moment où un premier incendie a eu lieu. Le feu a alors été très rapidement éteint.

Les deux hommes, accompagnés de six autres, y sont encore revenus dans la soirée. L'accusé a quitté les lieux juste avant le second incendie, lequel a cette fois ravagé tout le bâtiment.

Il a déclaré qu'au moment de partir Ionut Popovici le suivait mais qu'il a fait demi-tour pour retourner chercher quelque-chose dans l'immeuble et qu'il ne l'a ensuite plus revu.

Ionel Cirlan a toujours contesté être celui qui a bouté le feu à la bâtisse.